Un cabinet à la pointe du droit de l’indemnisation :

  • En participant aux débats et réflexions qui doivent précéder les orientations législatives et les politiques d’indemnisation
  • En adhérant à l’idée du partage des savoirs et en contribuant à des actes de formation en droit de la réparation
  • En disposant d’une base de données, véritable laboratoire de jurisprudence.